75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche 2012 [2009]
2012 >

2012 - Film (2009)

Film réalisé par Roland Emmerich. Etats-Unis d'Amérique


52
Staff (3)52
Membres (7)31
Date de sortie au cinéma en France : 11 novembre 2009
Avec : Danny Glover (Le président des Etats-Unis) , Woody Harrelson (NC) , Oliver Platt (Le chef de cabinet du président)

2012 synopsis

Selon la culture Maya, en 2012, la Terre serait proche de l'apocalypse puisque ce serait l'année où un ensemble de catastrophes naturelles viendraient toucher notre planète.

Titre Original : 2012
2012 fait partie de l'oeuvre 2012.
Thèmes abordés dans 2012 : Fantastique , Univers parallèles , Univers Futuristes / Hightech , Voyages dans le temps , Univers Réaliste , Cataclysme et Pandémie , Angoisse / Frisson / Mystère , Anticipation

Acheter 2012 en un clic

Photos, Images, Affiches & Vidéos de 2012

  • 2012 - image 01
  • 2012 - image 02
  • 2012 - image 03
  • 2012 - image 04
  • 2012 - image 05
  • 2012 - image 06
  • 2012 - Affiche 01
  • 2012 - Affiche 02

DVD / Blu-Ray de 2012

Casting de 2012

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (7)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -

    Et si le film permettait de demystifier une crainte finalement
    bien reelle ....En abondance d'images
    épouventables pour rendre tout celà
    proche du ridicule.
    On avertit les gens de certaines incertitudes quant à l'avenir, celà permet au passage de ramasser du fric en créant un film évenement.
    Quel est le véritable rôle de l'audio visuel dans la prévention et
    la préparation des populations à d'éventuels risques majeurs incontrolables ?
    Entre le noir et le blanc il y a le gris...
    Dans le doute, les frimeurs n'ont qu'à se foutre de tout, ça les regarde...Quand aux autres, préparez votre sac de survie, cà prend pas de place dans un placard et celà relancera l'industrie du sac à dos...
    Bonne chance.
    Pierre et le loup, le 11 novembre 2009 1534
  • 10

    Voici le titre qu'il aurait été préférable de donner à ce film, mais c'est sûr, ça n'aurait pas été très vendeur.

    Los Angeles a sans doute été rasée pour de vrai, les scénaristes sont tous morts, puisqu'il n'y en avait manifestement pas pour le nouveau film de roland Emmerich.
    Les effets spéciaux ? Oui, il y en a. Beaucoup, beaucoup...trop. ça ne remplace pas une histoire qui tient debout.
    On retrouve tous les poncifs possibles et imaginables. Ce film est une véritable caricature du cinéma hollywoodien qui a pourtant sorti quelques chefs d'oeuvres.
    Tous les poncifs : les vilains politiciens qui mentent aux honnêtes gens (Ouuuhh !!!!), les héros sans cerveaux qui s'en sortent toujours, surtout en apné (10 minutes au moins facile), les chiens que l'on sauve toujours (un clébs sauvé au minimum par film pour roland Emmerich), l'Europe détruite (qui se résume au Vatican), les seuls savants que l'on écoute, surtout si l'on est un chef d'Etat italien : les américains, Las Vegas, nouvelle Sodome et Ghommore qui fini dans le brasier d'un volcan, les russes qui sont maintenant nos copains, les chinois qui sont très travailleurs et qui fabriquent plein de très bon produits (recyclés dans le chantier naval en plein népal), la famille américaine blance et protestante unie qui gagne à la fin, les catastrophes prévues à l'heure pile (le réalisateur peut avoir beaucoup de défaux, mais au moins, il est ponctuel).
    Pathétique, tou simplement. On ne frissonne pas, parce que l'on se doute bien que le héros gagne à la fin. Un film chiant, inintéressant, à grand spectacle façon playstation pour ados attardés et fanas d'images de synthèses.
    biboupop, le 19 novembre 2009 0050
  • 20

    apparement on ne compte plus maintenant que sur les effets speciaux pour attirer le public. Connaissant le zigoto, je m'attendais à un film distrayant, scénario limite, mais sympa quand même. Mais le désir de plaire au plus grand nombre fini par noyer l'intérêt : pas de sang, des morts mais on ne voit jamais rien et il faut bien dire, on a tendance à s'en foutre un peu. On est peu impliqué dans l'histoire qu'on avait déjà entièrement vu ou presque entre la bande annonce et les extraits (dont celui de 8 min). Lent à démarrer, un peu d'action au milieu et du basard pour combler à la fin... C'est vraiment dommage d'être mauvais à ce point.
    docteurmad, le 20 novembre 2009 2308
  • 10

    Du Roland Emmerich pur jus, histoire sans surprise, personnages plats sans intérêt on à l'impression de toujours voir la même chose, il n'y a que le sujet qui change on remplace les aliens d'independance day par les catastrophes climatiques et voila, le pire c'est que le films va cartonner. 2h40 c'est long quand l'histoire est naze.
    Darkwill59, le 30 novembre 2009 1330
  • 40

    Une petite critique perso, du film 2012 de Roland Emmerich.

    Le réalisateur Germanique qui a bénéficié d'un budget conséquent nous raconte une fin du monde, basée sur les théories Maya, Maoris et autre croyance pro-biblique.

    Une fin du monde qui fait dans le gigantisme avec engloutissement de la moitié de la Californie, destruction massive de Las Végas, et évidemment de quelques pays Européen dont la très catholique Italie, à grand renfort d'effets spéciaux évidemment exceptionnels.
    On ne peut rien dire à ce sujet, c'est presque parfait.

    Pour ce qui est de l'interprétation, John Cusack reste égal à lui même, toujours cette sinistre moue de coker blessé. Un anti-héros malgré lui. Je ne parlerais pas des autres acteurs, presque transparents. Un Murtaugh /Danny Glover qui joue les présidents US fatigué et creusé par la mort de sa femme emporté par une saloperie du style cancer... On n'est loin du flic sauvage de l'arme fatale (Pète lui la gueule Riggs !!! Vas y mon pote !! pète lui sa sale gueule !! (sic..) Les seuls qui tirent à peu près leur épingle sont encore les enfants... (Comparaison évidente avec la petite Dakota Fanning de la Guerre des Mondes)

    La trame du film s'alourdit avec quelques imbécilités scénaristiques (Le monde est quasiment détruit, mais il reste assez de réseau téléphonique pour passer de dernier petit coup de fil à ses amis, sa famille, histoire de crever avec une larme sur la joue... La vague destructrice fait 1500mètres de haut, mais elle réussit à passer les montagnes de la chaîne Himalayenne de 7500 mètres plus élevées... je vous passe le meilleur...)

    On passe un bon moment, on souffle beaucoup, on s'inquiète pour le petit chien (faut toujours qu'il y ait un clébard à sauver dans un film catastrophe !!?.. ), et on se demande comment on fait pour ne pas s'inquiéter pour le reste des 6 milliards d'êtres humains.

    Voila, mon avis sur ce film de 2h20 est qu'il fait un bon score au ciné, et fera surement autant sinon mieux à sa sortie DVD.
    Un bon film, de bons moments, de beaux effets spéciaux, mais malheureusement des scènes quelquefois pitoyables (le méchant russe à la grosse voix qui laisse ceux qui l'ont aidé ainsi que sa nenette, dans le caca à l'exterieur, et qui se barre avec l'armée chinoise ; le tuyau d'arrosage qui grippe la mécanique d'un énorme système de fermeture de porte dun bon 20 mètres sur 20... ; le gentil docteur qui meurt et on se demande pourquoi, tellement il ne méritait pas ça... le réseau téléphonique qui fonctionne toujours, etc... )

    A voir.
    Zemike, le 7 décembre 2009 1103
  • 10

    un grand grand navet pour moi auquel on a voulu donner une grande ampleur à coup de publicité pour des raisons obscures...
    et c'est quoi ce racisme: le héros montre des arabes en disant: c'est la génetique qui les a choisis ceux-là? et le méchant qui s'excuse en disant que c'est pour leur fric qu'on les a choisis...
    et puis pour moi c'est vraiment trop bizarre ces films et ces livres qu'on déclare best-sellers avant leur sortie et qui se révelent débiles ensuite: c'est ça la manipulation de la pensée!
    véridique, le 8 décembre 2009 0132
  • 100

    vous rigolez ces une blague j'y croit pas ces le meilleur film qui existe envers la fin du monde en cataclysmes effet spéciaux à couper le souffle et scénario à applaudir à voir absolument la seule ces que fin du monde en 202 c'est une blague
    big men , le 26 août 2011 1336

Autres films du même auteur Roland Emmerich

Informations complémentaires sur 2012